"Onantsira"

Oeuvre en évolution

fil, papier, feutre

 

 

"Les Hurons désignent par «Onantsira» le trophée guerrier composé de la peau de la tête avec ses cheveux : c'est à dire le scalp. Ils le considéraient aussi bien comme une protection que comme un avertissement guerrier. Ainsi,ils le suspendaient à l'entrée de leur territoire ou de leur village.Plusieurs scalps pouvaient être cousus ensemble. Ils envisageaient la peau comme une matrice porteuse d'un honneur, d'une histoire, d'une culture, d'une mémoire.

 

Ici, «Onantsira» est un travail d'écriture et de tissage participatif.

Les visiteurs sont invités à écrire sur un petit bout de papier mis à leur disposition, un message de leur choix : une pensée, un souhait, un fait d'actualité, une citation, un secret, un souvenir, quelque chose qui leur semble essentiel de notifier ou bien même quelque chose n'ayant à priori aucune importance.

Les messages laissés sur place sont régulièrement récoltés puis enfermés un à un dans des coussinets transparents de petite taille,irréguliers, cousus de fil noir et assemblés bout à bout.

Ainsi c' est une œuvre qui s'étend. Sa taille en Mai 2018 est d'environ 2m2.

 

Le temps est au centre des questionnements dans ce travail. En effet, c'est le temps qui, de façon imperceptible, transforme l'échelle de « Onantsira ». C'est également lui qui donne valeur et statut aux divers messages laissés puisque nous ignorons tout du contexte dans lequel ils seront lus si ils le sont un jour..."